See More Blogs | Login or Register to Start Your Own Blog
Main BikingToronto Page

Is Quebec Canada’s Cycling Nirvana?

Where is the best and most bike-friendly part of Canada, in your opinion?

So far, my vote goes to la belle province, (a.k.a. Quebec)! Look at the ground covered by their bike trails!
Vélo Québec

Clearly, we Torontonians need to send a reconnaissance team to check it out and get something going that cool here. I know we have the Bruce trail, which I quite enjoy… but how cyclable is the Bruce? Ever try to ride through the wooded parts up in the peninsula with gear on the back?



Posted: April 30th, 2010
Author:
Filed under: Cool and bike related elsewhere | 6 Comments »

Deux problèmes, une solution.

J’ai beaucoup aimé le commentaire récent Two Problems, One Solution de Stephen da Cambra, sur notre réseau de cyclistes, et donc j’ai tenté faire une petite traduction approximative:

Deux problèmes, une solution.

Des fois, quand je suis pris dans la circulation, je pense à combien les encombrements peuvent être mauvais à Los Angeles et je suis content de ne pas avoir à les endurer. Lors des visites à la ville de New York, je me demande combien ça doit être affreux d’être pris à l’heure d’affluence, avec un nombre limite d’issues pour sortir et rentrer sur Manhattan. Dès lors, c’était un vrai choc d’apprendre que la durée moyenne de la migration alternante à Toronto a dépassé celles de New York et de Los Angeles (elle est pire aussi que celles de Londres, de Chicago et (!) de Montréal.)

Ma fierté torontoise a encore été dégonflée quand j’ai lu que les Torontois font moins d’activité physique que les autres Canadiens. Une étude démontre que 57 % parmi nous, de 12 ans et plus, restent inactifs pendant nos heures de loisir (est-ce que le blogage compte comme loisir?) Et il paraît qu’on devient plus inactif : dans les quatre dernières années, notre inactivité a crû de six pour cent. Selon le rapport, la barrière à l’activité physique mentionnée le plus souvent, c’était, un manque de temps. Donc voilà, que nous avons la migration alternante la plus longue au monde, et nous sommes les Canadiens les moins actifs (ce qui veut dire que nous sommes en pire état que (!) Montréal.)

Nous passons plus de temps dans nos voitures et nous avons moins de temps à consacrer à  une activité physique. Mais attendez ! Et si on réduisait la durée de notre migration alternante ? On aurait alors, plus de temps pour notre activité physique. Chouette !

Si on avait les 4 billions $ pour l’infrastructure du transport en commun que le gouvernement provincial détient, et si on atteignait les objectifs du plan vélo, vieux de dix ans maintenant, on verrait peut être les gens sortir de leurs voitures et se servir du transport en commun, et de leurs vélos. La ville de New York a bien démontré que si on construit de meilleures pistes cyclables, on s’en sert.

Le fait simplement de se servir du transport en commun, augmente l’activité physique de façon exponentielle : on marche pendant cinq minutes à l’arrêt de bus, au lieu de pendant seulement cinq secondes à la voiture.

De plus, on aurait moins de voitures sur la route, ce qui veut dire que les bus, les tramways et les vélos pourront se déplacer plus rapidement, diminuant encore la durée de la migration alternante ce qui encouragerait les gens à plus utiliser [tous ces moyens de transport] et MON DIEU ! C’est une spirale croissante enviable : la navette en ville devient plus rapide, et on voit une augmentation en activité physique.

Hmm, tout ce dont on a besoin, ce sont les 4 billions $ déjà affectés aux fins particulières, et les objectifs du plan vélo, déjà âgé de dix ans.

Bizarrement, malgré les bénéfices de ces initiatives, un manque de courage et de leadership les étouffe. Heureusement, il y a quelques signes positives, tels que l’approbation (à date), d’un système de bicyclettes publiques pour T.O.

Nous avons presque rattrapé à (!) Montréal.



Posted: April 19th, 2010
Author:
Filed under: Translation of something cool | 6 Comments »